Le 8 juin 2017
Par : Renée Morel, Place aux compétences

PAC ConnexionC 2016 2017 GroupeCertificats IMG 9390Onze jeunes de la région de Kent ont complété une formation de 16 semaines, qui inclut un stage de 8 semaines avec des employeurs de la région, pour les aider à intégrer le marché du travail. La plupart ont trouvé un emploi, et certains ont choisi de poursuivre des études au Collège communautaire du Nouveau-Brunswick à l’automne.  

Le programme Connexion compétences fait partie de la Stratégie emploi jeunesse (SEJ) du gouvernement du Canada. L’organisme communautaire, Place aux compétences (PAC), est heureux d’avoir contribué à la réalisation de ce programme et tient à souligner la participation du District scolaire francophone Sud et du Réseau d’inclusion communautaire de Kent dans la réussite ce projet dans la région.

PHOTO: Remise des certificats aux 11 participants à la fin du programme de 16 semaines.
(De gauche à droite en avant : Jean Hébert, instructeur métiers, Emilie McDonald, Annick Babin, Patrick Cormier, Christopher Caissie, Gabriel Hébert, Cédric Lacroix-Klentz et Suzanne Gagnon, DG de PAC. En arrière : Bernadette Goguen, instructrice cuisine professionnelle, Stéphane Godin, coordonnateur des stages, Jonathan Arseneault, Rémi Cormier, Chad Doucett, Jonathan Richard, (absente : Makayla Smith).

« Les participants ont eu la chance de suivre une formation de 8 semaines, soit en soudure et charpenterie ou en cuisine professionnelle. Par la suite, on leur a trouvé un stage près de chez eux, dans un domaine de leur choix », explique Suzanne Gagnon, la directrice de PAC.

VIDÉO

Comme vous pourrez voir dans cette vidéo produite par Place aux compétences, Chad Doucett, 19 ans, a fait son stage chez un producteur d’huitres.

Il a choisi d’aller au Collège communautaire en soudure en septembre. « Trouver une job que t’aimes, ce n’est pas si dur que ça. Faut que tu parles au monde et que tu saches où tu vas », partage-t-il.

« Ç’a très bien été avec Chad. Ce que j’aime du programme, ça nous donne l’occasion d’essayer l’employé et de voir s’il a les capacités de se motiver lui-même », dit Serge Gaudet, propriétaire des Huitres Aquador inc.

 « J’ai tout le temps voulu être aide-cuisinière dans une place comme un foyer ou un hôpital, » partage Annick Babin, 19 ans. « Annick a beaucoup plus d’assurance en elle-même. Elle se sent plus capable, elle va plus demander des questions, elle va essayer de faire des choses qu’au début elle n’aurait pas osé de faire, » ajoute sa superviseure, Claudette Daigle, du Foyer Villa Maria de Saint-Louis de Kent. 

PAC ConnexionC 2016 2017 AnnickBClaudetteD IMG 9358Quoiqu’il y ait certains avantages pour les employeurs, l’objectif principal est d’aider des personnes de 16 à 30 ans à surmonter des obstacles à l’emploi, à acquérir un éventail de compétences et de connaissances afin d’intégrer le marché du travail, et à faire la promotion de l’éducation et des compétences.

Depuis 2008, l’organisme Place aux compétences travaille en collaboration avec de nombreux entrepreneurs du sud-est du Nouveau-Brunswick qui ont ouvert leurs portes à plus de 150 jeunes pour faciliter leur transition au marché du travail. Plusieurs sont toujours à l’emploi avec les mêmes employeurs.

Photo : Annick Babin, lors de son stage et Claudette Daigle, sa suprerviseure au foyer Villa Maria Inc. de Saint-Louis de Kent.

icon facebook CLIQUEZ ICI pour voir l'album photo sur la page Facebook @pacnb.